EDITO MAI 2016

 

 

 

Pour tous, l’année 2015 a été particulièrement douloureuse, marquée par les attentats des mois de janvier et novembre et qui s’est terminée par un état d’urgence. Une année d’inquiétude avec, aussi pour les jeunes, des perspectives de découvertes, de départs, de voyages, d’avenir… qui se restreignent ou s’assombrissent. Les professionnels du réseau ont été confrontés à ces inquiétudes. Avec plus de mille passages les professionnels de la MDA 05 se sont particulièrement  mobilisés pour prendre soin des jeunes et des familles qui sont venus les rencontrer. En sa qualité de « tête de réseau », la MDA 05 s’est également particulièrement mobilisée pour soutenir les acteurs de l’adolescence dans les missions et responsabilités qui sont les leurs.

Alors que le rapport de l’IGAS (Inspection Générale de la Santé), paru fin 2013, a montré l’efficience du dispositif MDA au regard des services rendus, nous espérons que notre Rapport d’Activité en illustre les conclusions. Il est en tout cas pour nous l’occasion de mieux présenter le fonctionnement de la MDA 05 et ses résultats encourageants.

L’enquête Nationale 2015 réalisée par l’Association Nationale des MDA (ANMDA) dresse un état des lieux actualisé sur la situation des Maisons des Adolescents en France.

La MDA 05 est parfaitement à la hauteur des engagements de l’ensemble des MDA de France pour l’accueil des adolescents et jeunes en mal-être et de leurs familles que nous rencontrons chaque jour.

 

Dans le département des Hautes-Alpes, la MDA est désormais bien connue. Elle y développe une activité intense, prouvant ainsi sa pertinence. Au fil des années, et au-delà des chiffres, l’équipe de la MDA 05 recueille bien des marques de satisfaction et d’encouragement.

Il reste bien sur des attentes ou des impatiences, l’équipe de la MDA 05 en est consciente mais reste enthousiaste, car ce sont nos capacités d’adaptation et d’imagination à tous qui seront déterminantes pour continuer à développer et rendre ce dispositif encore plus efficace pour une égalité de qualité de service au bénéfice des adolescents, des parents, des professionnels et pour tenir complètement les missions du cahier des charges national des MDA.

Comme chaque année, nous tenons à remercier tous nos partenaires qui œuvrent à la cause de l’adolescence et qui ont contribué cette année encore aux avancées que nous constatons à la MDA 05, au bénéfice des adolescents, de leurs familles et des professionnels qui agissent pour leur bien-être.

Patricia FIVIAN,

Directrice de la Maison des Adolescents des Hautes-Alpes, coordinatrice départementale du Réseau

MDA 05.

Je pose une question

Foire aux questions

En ce moment, je n’ai plus envie de manger. Pourquoi ? Est-ce grave ?

Pourtant, manger est une nécessité pour vivre, grandir, entretenir son corps ; c’est également un plaisir que l’on peut partager avec sa famille, ses amis…

La perte d’appétit peut avoir de multiples causes, elle est souvent accompagnée d’une fatigue et il est important d’en parler à un médecin.

Un problème de santé, mais aussi de l’anxiété, un sentiment de dégout de soi,… peuvent expliquer la perte d’appétit.

Elle peut également être secondaire à une restriction volontaire de nourriture (et souvent inavouée…).

Ne pas s’alimenter correctement peut avoir pour conséquences un amaigrissement, une aménorrhée chez la fille/femme (arrêt des règles), une baisse de la pression artérielle (vertiges), une constipation, des troubles du rythme cardiaque… etc. Il est donc très important d’en parler et de consulter pour ne pas s’enfermer dans une situation qui risque de s’installer.

A 15 ans, où puis-je rencontrer un professionnel de santé gratuitement ?

Si tu es adolescent(e), Il existe de nombreux lieux où tu peux te rendre gratuitement :
Dans ton collège ou ton lycée : tu peux rencontrer une infirmière scolaire, mais aussi une assistante sociale (tu peux également demander à rencontrer un médecin scolaire).
Tu peux également rencontrer un médecin ou une infirmière à une consultation de planification familiale, (voir « Infos utiles ») ainsi qu’une assistante sociale dans la Maison des solidarités la plus proche de ton domicile (voir « Infos utiles »).
Pour un problème d’infection sexuellement transmissible, tu peux te rendre dans un centre de dépistage anonyme et gratuit où tu peux être reçu(e) par une infirmière ou un médecin (voir « Infos utiles »)
Et bien sûr, tu peux venir gratuitement, et anonymement si tu le souhaites, à l’accueil MDA le plus proche de ton domicile et demander à rencontrer un professionnel de santé, quel que soit ton problème ou les questions que tu te poses.

Quelle est la différence entre un psychologue et un psychiatre ?

Un psychologue est un professionnel de la « psyché » (ce qui se passe dans la tête, l’esprit) qui a suivi une formation d’au moins 5 ans à l’université. Il pratique l’écoute, l’entretien, auprès des personnes qui rencontrent des problèmes psychologiques. Il peut pratiquer des tests pour aider à évaluer une situation, à chercher des solutions avec vous, à apporter un éclairage nouveau sur une situation ; il peut également vous conseiller dans des démarches à effectuer si une prise en charge plus longue s’avère nécessaire.

 

Un psychiatre est un médecin qui a suivi une spécialisation en psychiatrie. Il soigne les personnes qui souffrent de problèmes psychologiques ou de maladies mentales. Il peut prescrire des médicaments ou des thérapies diverses. Ses consultations sont remboursées par la sécurité sociale.

 

Un pédopsychiatre est un psychiatre qui oriente son activité en direction des enfants et des adolescents.

 

Si vous pensez avoir besoin de rencontrer un psychologue ou un psychiatre, n’hésitez pas à vous rendre à l’accueil MDA le plus proche de votre domicile, vous pourrez demander à rencontrer un professionnel de santé pour en parler, gratuitement, et de manière anonyme si vous le souhaitez.

Je suis inscrit dans un nouveau lycée à la rentrée. Je serai loin, je quitte ma famille et mes amis, cela m’angoisse. Que puis-je faire ?

Il est normal d’être inquiet(e) à la perspective de changer d’établissement scolaire : en général, tout ce qui est nouveau et inconnu fait peur…

 

Tout est à découvrir, il va falloir apprendre et s’adapter, mais passés les premiers jours, tu verras certainement les choses autrement : la nouveauté passe vite, et tu seras sans doute étonné de ta capacité à être dans le bain !

 

Organise tes retours en famille pour retrouver tes amis, partager avec eux tes nouvelles expériences ; changer peut faire beaucoup de bien : une nouvelle vie, des choses à raconter, se découvrir sous un nouveau jour… La routine n’est pas toujours très stimulante !

 

Affronter les difficultés et s’adapter, c’est aussi ça : grandir.

 

N’oublie pas que ta famille est là, si tu gardes des inquiétudes parles-en avec tes parents, tes frères ou sœurs qui ont peut-être déjà vécu ces expériences.

 

Dans ton nouveau lycée il y aura sans doute aussi des lieux qui te permettront d’échanger : un foyer pour les élèves, un club, un service de santé scolaire…

 

Bon courage et bonne rentrée !

Coordonnées des
Antennes départementales 05

 

 

 

 

 

 

 


 

COLLOQUE 2017

 

Le colloque de la 5éme rencontre Adolescence des Hautes Alpes, organisée par la MDA 05, se déroulera le jeudi 18 mai 2017.

Le thème abordé sera « Au croisement des cultures, adolescents dans un monde en mouvement ».


Actualités

Séminaire Universitaire Initial  2016-2017

Enjeux psychopathologiques des processus d’adolescence aujourd’hui


Colloque « TOUCHE PAS A TA VIE »
05/06/2014
Ados

Jeudi 5 JUIN 2014 Salle de la Manutention Espace Delaroche, Embrun de 8h30 à 18h> En savoir plus

FORUM CIAO GAMIN ... 15 mars 2014 - 13h30 à 18h
11/03/2014
Ados, Parents, Pros

ou comment réussir ensemble le départ de la maison SAMEDI 15 MARS 2014 DE 13H30 A 18h au Quattro à Gap FORUM GRATUIT OUVERT AUX JEUNES ET AUX PARENTS> En savoir plus

L'accompagnement des adolescents, entre libertés et contraintes
17/04/2012
Pros

Du droit de penser au devoir d'intervenir> En savoir plus